Manipuler les objets d’Inkscape

Nous allons voir à présent la manipulation d’objet et nous allons donc pour se faire créer trois objets de forme et de couleurs différentes. Par exemple un cercle jaune, un rectangle bleu et une étoile rouge qui se chevaucheront.

Nous passerons rapidement bien sûr sur le redimensionnement ou la rotation accessible par les poignées d’objet (clic sur l’objet et double clic pour passer du redimensionnement à la rotation).

Tout clic sur un objet va nous permettre de modifier celui-ci via une barre de contrôle d’outil spécifique à Inkscape (voir ci-dessous).

Ce premier volet nous offre un outil de sélection sur le calque actif , un outil de sélection de tous les calques visibles et non verrouillé (visible dans la barre d’état) et enfin un outil de de-sélection.

Les deux premiers outils vont nous permettre de tourner notre objet dans le sens horaire ou antihoraire par palier de 90°. Le troisième et quatrième outils de ce volet d’effectuer des symétries horizontal ou vertical (miroir, inopérant ici pour le carré et le cercle, ceux-ci étant des objets symétriques).

Vous avez remarqué que l’ordre des objets est dépendant de l’ordre de la création de ces mêmes objets. Pour faire simple le dernier objet créée apparaît au dessus des autres si ceux-ci se chevauchent. Ce volet va vous permettre de modifier l’ordre (visibilité des objets) en sélectionnant puis en descendant ou en montant la sélection sur le calque.

Si vous sélectionnez le cercle jaune et que vous cliquez sur ‘monter la sélection d’un cran‘ le cercle se trouvera devant le rectangle mais toujours derrière l’étoile rouge. En sélectionnant le rectangle bleu puis l’outil ‘descendre la sélection d’un cran‘ ou l’outil ‘descendre la sélection à l’arrière-plan‘, vous auriez obtenu le même résultat.

Ce volet nous indique la position en abscisse et en ordonnée (x et y, et oui des maths !) ainsi que la taille en largeur et en hauteur (L et H) de notre objet. Il est tout à fait possible de modifier ces propriétés en indiquant les valeurs dans les champs de saisies. Concernant le réglage de la hauteur/largeur, il est possible de verrouiller le ratio (petit cadenas présent à droite du champs largeur) afin de modifier une seule dimension en permettant au logiciel de calculer l’autre dimension afin de garder l’aspect de l’objet.

Ce volet propose des outils d’usages moins courant, mais néanmoins très utiles. Prenons le cas particulier d’un rectangle à bord arrondi, rempli d’un dégradé et délimité par une bordure noire de 1px. Ces différents outils vont vous permettre lors d’un redimensionnement de l’objet de conserver ou pas (grossissement proportionnel) la proportionnalité des arrondies, des dégradés, des bordures ou des motifs de l’objet par rapport à son redimensionnement. Pour faire simple si aucun des outils n’est sélectionné le redimensionnement de votre objet ne modifiera pas l’épaisseur de bordure de votre objet.

Pour en finir avec les outils disponibles , nous ne pouvons faire l’impasse sur ceux qui sont accessibles via le menu ‘Objet‘ et qui permettent de grouper/dégrouper des objets afin de pouvoir manipuler plus facilement un ensemble (redimensionnement et rotation) et d’aligner ceux-ci les uns par rapport aux autres (mais ceci fera l’objet d’un tuto)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *