L’outil dégradé de Gimp

Ce tutoriel va vous familiariser avec les options de réglages du dégradé.

Dans la fenêtre d’outils deux éléments importants : l’outil  en lui-même et la palette de sélection des couleurs de premier plan (PP) et d’arrière plan (AP) .

 

Ouvrons un nouveau document de 800×600 pixels , puis un nouveau calque dans lequel vous effectuerez une sélection elliptique par le biais de l’outil de sélection approprié (voir tutoriel sur les outils de sélection).

A la sélection de l’outil dégradé, la fenêtre secondaire va nous afficher les différentes options de réglages du dégradé.

 

Mode et opacité

Nous reviendrons dans un prochain tutoriel sur l’outil mode utile pour combiner les couleurs de calques. L’opacité nous permet de définir la transparence de notre dégradé, je préfère pour ma part utiliser le réglage de transparence du calque qui nous permettra un réglage non destructif.

Dégradé

Cette option va nous permettre de choisir les stops ou couleurs  : couleur de premier plan vers couleur d’arrière-plan (mode RVB ou TSL) , couleur de premier plan vers transparence, dégradé de la bibliothèque. La case à cocher va nous permettre d’inverser le sens du dégradé.

Décalage

Cette option de réglage semble définir l’amplitude du dégradé, en réalité le décalage joue sur la distance (en partant du premier point) à partir de laquelle le dégradé va s’opérer. Plus le décalage sera grand, plus le dégradé sera rapproché du second point et moins il aura d’amplitude (ou de distance).

 

Forme et répétition

La forme du dégradé définit le sens du dégradé (du premier point de couleur au second point de couleur). Gimp offre une bibliothèque relativement fournie et suffisante à la majorité de vos besoins (linéaire, radial, spirale, carré, conique, …).

Des options vont également nous permettre de régler la répétition du dégradé sur l’ensemble de la forme (aucun, dent de scie, onde triangulaire).

Tramage et suréchantillonnage adaptif

Le tramage et le suréchantillonnage sont deux processus qui visent pour l’un à réduire le nombre de couleurs et pour l’autre à l’augmenter tout en offrant la même qualité de dégradé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *